Quelles sont les différentes carrières possibles dans l’horlogerie ?

Publié le : 11 mars 20224 mins de lecture

La filière horlogerie offre une multitude de carrières possibles. Généralement, une formation en horlogerie donne accès aux métiers d’horloger, technicien d’atelier en horlogerie et vendeur spécialisé en haute horlogerie. Mais il existe également d’autres fonctions liées à cette filière.

Missions de l’horloger

Un horloger est un technicien particulièrement habile pour réparer les micro mécanismes. Son domaine d’expertise est l’horloge ou la montre. Il doit être en mesure de vérifier et de tester le fonctionnement de l’horloge. Quand des problèmes sont avérés, il est amené à les résoudre notamment en remettant en état les pièces défectueuses ou en les remplaçant si c’est nécessaire. Il convient de noter que l’horloger travaille avec des instruments d’optique grossissants. Ce travail demande de l’autonomie et de la débrouillardise.

Un horloger peut travailler à son compte ou bien en tant que salarié chez un horloger bijoutier. Pour ceux qui exercent en industrie, il n’y a pas réellement de contact direct avec le client. Comme dans beaucoup de secteurs, il est parfaitement possible d’envisager une évolution de carrière pour un horloger. Au fil des années, il peut devenir technicien horloger ou responsable d’atelier.

Formation pour devenir horloger             

Il est possible de débuter une carrière d’horloger avec un certificat de qualification professionnelle dans la branche de l’horlogerie. Le CQP est disponible pour trois métiers : technicien d’atelier en horlogerie, horloger qualifié et vendeur spécialisé en haute horlogerie. Mais ce ne sont pas là les seules formations qui mènent au métier. Il est aussi possible de faire un CAP Horlogerie de 2 ans ; un BMA (Brevet des métiers d’art) Horlogerie qui s’adresse aux étudiants ayant validé un CAP Horlogerie ; ou bien encore un diplôme national des métiers d’art et du design (DN MADE) accessible après un bac général, un bac technologique STD2A, un bac pro artisanat et métiers d’art ou bien un BMA.

Métiers de l’horlogerie

Nombreux métiers et perspectives de carrière sont disponibles dans la filière horlogerie. Selon les préférences de chaque horloger, il est possible de se spécialiser dans différents domaines. Angleur, cadranier, conservateur-restaurateur, bijoutier, décorateur en granulation, polisseur, émailleur, designer d’objets horlogers, dessinateur en construction microtechnique ou bien assistant en traitement de surface sont autant de métiers accessibles dans la branche. À noter qu’il existe des formations dédiées aux adultes en reconversion professionnelle ou aux professionnels qui désirent se perfectionner.  

Actuellement, avec les avancées technologiques et l’apparition de nouvelles horloges connectées, d’autres métiers sont en train de se former pour compléter ceux cités en haut. Les horlogers déjà en activité doivent de ce fait rester en phase avec l’époque.

Plan du site